Organigramme d’entreprise : différents types et utilité

Organigramme d’entreprise : différents types et utilité. L’organigramme de l’entreprise est une ressource majeure dans le service des Ressources Humaines avec ses avantages et inconvénients.

Il est important de comprendre comment se structure le tableau des effectifs dans le secteur de gestion des ressources humaines. Pour ceci, avoir un organigramme excellent est quelqu’il en soit d’une grande importance, mais comment concevoir un organigramme d’entreprise dans les normes ?

I. Un organigramme entreprise : définition

En premier lieu, l’organigramme d’entreprise est une schématisation des liens fonctionnels, hiérarchiques et organisationnels qui existent dans l’organisation d’une entreprise.

En effet, cet organigramme déterminé par la direction générale et par la politique de gestion des ressources humaines, permet de définir les chaînes de commandements spécialisées, la façon de regroupement des collaborateurs, les services dont ils relèvent, ainsi que les postes et les relations des structures hiérarchiques de tous les employés.

Dans ce cadre, les bases de l’entreprise sont posées et elle possède ainsi des informations importantes pour faire la coordination des différents leviers de production, d’activité, mais aussi du relationnel interpersonnel.

Toutefois, par l’intermédiaire de certains logiciels de conception d’organigrammes, on peut créer la structure simple d’une entreprise en quelques pas et quelles que soit la taille et la composition de la structure hiérarchique interne.

Organigramme d'entreprise : différents types et utilité

On obtient ainsi un organigramme complet et « sur mesure », qui peut être mis à jour régulièrement, facilement. En effet, il permet d’afficher la composition de chaque département avec la photo, le nom, le prénom et le poste de chaque employé.

II. 8 types d’organigrammes d’entreprise

On peut dire que ce type d’organigrammes varie selon l’orientation et la perspective, ils satisfont aux besoins de l’entreprise.

Organigramme fonctionnel ou structurel

Comme 1er exemple, citons l’organigramme fonctionnel d’entreprise qui peut se considérer comme un organigramme vertical. Il est toutefois reconnu par une structure simple de l’organisation qui repose sur les fonctions spécialisées.

Dans un premier lieu, on trouve à sa base le CEO ou dirigeant, par la suite il se divise en départements. Il est généralement schématisé graphiquement de façon verticale.

Ce visuel structurel se caractérise pour autant par son aspect ordonné, organisée selon les compétences de chaque employé. Le tout garantit une approche globale de l’entreprise, qui évite ainsi les contraintes qui peuvent impacter la productivité.

Néanmoins, cet organigramme fonctionnel n’est pas le meilleur choix pour générer une dynamique d’équipe en raison des éventuelles barrières qui ne facilitent pas la diffusion de l’information entre les différents départements.

Comment créer un organigramme fonctionnel à partir d’un logiciel ?

via un système à utilisation simple, l’outil de gestion des ressources humaines assure la gestion et le dimensionnement des différents pôles de l’organisation, il aide à distinguer entre les départements généraux et ceux qui sont spécifiques.

Il favorise la classification de cet organigramme selon les différents départements, il favorise le choix des tâches selon les compétences du salarié et il réduit les possibilités de double emploi.

Organigramme en matrice (structure matricielle)

Cet organigramme possède 2 niveaux : opérationnel et fonctionnel, il regroupe des éléments verticaux et horizontaux.

D’une part, on a les postes de travail et la division des départements en tâches, tandis que d’autre part on trouve les divisions propres de l’organisation. La structure hiérarchique est divisée en deux lignes différentes spécialisées.

Autrement dit, la plus grande partie des employeurs sera en relation permanente avec les deux rangs supérieurs. De point de vue Graphique, cet organigramme se représente par des lignes verticales et horizontales qui font intégrer les différents pôles.

Organigramme vertical ou linéaire

L’un des organigrammes de l’organisation, il y en a un vertical nommé linéaire. Au contraire de l’organigramme horizontal, il représente la structure simple de l’entreprise du haut vers le bas, avec la direction au sommet, suivi des supérieurs hiérarchiques des différents pôles, ensuite du reste des employés.

Et puisqu’il est simple, cet organigramme vertical est souvent le plus préféré, car il repose sur la structure hiérarchique pour développer la distribution. Ce principe est applicable dans les petites et les grandes entreprises spécialisées.

Il représente l’un des organigrammes les plus classiques depuis longtemps avec une composition plus rigide de point de vue autorité et responsabilité.

Les managers vont procéder à surveiller les employés de près, pour qu’ils ne se voient pas bloqués ou limités dans leurs activités spécialisées.

Pour éviter tout ça, les sondages de bien être au travail représentent un moyen très utile pour comprendre le climat au niveau de l’organigramme hiérarchique.

Organigramme horizontal (structure horizontale)

Cet organigramme horizontal est mis en place en partant de la gauche et allant vers la droite, avec au niveau du côté gauche, les collaborateurs les plus haut placés dans les structures hiérarchiques spécialisées.

Cette structure simple apporte en plus un aspect formel à l’entreprise, ce qui favorise les liens horizontaux et interdit les supérieurs hiérarchiques de bloquer certaines opinions opposées aux siennes dans la situation où on encourage une dynamique de dialogue.

Comment les outils technologiques peuvent-ils contribuer à ce schéma organisationnel ?

Le logiciel de sondages de bien être au travail permet de faire des consultations personnalisées, sécurisées et privées. Il aide à mettre en place une contribution dynamique et permanente, ce qui motive les employés qui se sentent ainsi plus valorisés.

Cet outil permet alors d’y arriver et de comprendre au mieux les idées et attentes des différents collaborateurs de l’entreprise.

Organigramme hiérarchique (Agence de Publicité)

Cet organigramme qui est vertical visualise les relations entre les pôles de façon échelonnée, ayant en bas ceux qui ont plus de responsabilité. Il montre une schématisation des liens fonctionnels, hiérarchiques et organisationnels de la société.

En cas de contrainte de structuration concernant ce type d’organigrammes, un logiciel a été conçu permet de faciliter cette tâche.

Par l’intermédiaire d’une plateforme simple à manipuler, les rôles et les lignes de commandement sont bien déterminés pour simplifier plusieurs processus. Dans ce contexte, on accélère l’onboarding des nouvelles recrues.

Organigramme mixte

Ce type d’organigrammes combine l’organigramme horizontal avec le vertical. Á partir d’un pôle principal avec la fonction de directeur, on déploie du haut vers le bas les différents pôles secondaires et les départements qui le constituent.

Cette forme est très utilisée dans les entreprises contenant plusieurs employés et divisions.

Organigramme circulaire

Inversement à l’organigramme horizontal, vertical et fonctionnel, le circulaire contient un axe qui structure la personne ou le service le plus autoritaire. Le reste des composants s’articule autour de cette structure simple (département), formant un cercle allant de l’intérieur à l’extérieur.

Sa structure simple élimine les structures hiérarchiques et favorise l’intégration entre les branches. On peut estimer l’importance de cette répartition à l’aide d’un logiciel d’évaluation qui permet de comparer les performances chronologiquement, ou en fonction des départements.

Organigramme pour les PME ou microentreprise

Les PME, à cause de leur taille, ont le plus souvent des organigrammes microadministratifs dans lesquels il n’existe pas de structure étendue, car ça dépend de l’effectif du capital humain impliqué et de la responsabilité de chaque collaborateur.

Toutefois, l’usage des organigrammes de micromanagement n’est pas limité à la transformation digitale des microentreprises. Même une société de taille plus grande peut utiliser ce type d’organigramme (PME) pour visualiser une partie de sa structure.

III. Pourquoi est-il important de savoir comment faire un organigramme de l’entreprise ?

Il est important de savoir car il vous permet, entre autres, de définir les données importantes pour la coordination des différents domaines d’activité. Autrement dit, il offre un cadre et un moyen qui aide à mieux dimensionner l’entreprise, ce qui assure la croissance normale en harmonie avec la stratégie globale de l’organisation.

Cependant, on relie souvent l’organigramme aux entreprises « traditionnelles », voire patriarcales, alors que c’est le contraire qui est vrai. Il existe, en effet, plusieurs types d’organigrammes selon le secteur. Pour connaître comment faire un bon organigramme, il faut donc choisir un bon modèle et l’adapter.

Puisque la structure de l’organisation impacte directement la productivité de l’entreprise, il faut bien la comprendre précisémment pour garantir sa transparence le plus que possible.

IV. Comment créer un organigramme ?

Pour pouvoir élaborer correctement l’organigramme de l’entreprise, il faut tout d’abord identifier les composantes principales et les informations à mettre en évidence, comme la chaîne de commandement, le champ d’action et les différents départements.

  1. Détermination de la chaîne de commandement

C’est le fait de définir le rôle et les fonctions de chaque acteur, le nombre de niveaux managériaux, préciser qui va faire la prise de décision, et qui va gérer tel département ou tel collaborateur.

  1. Comment déployer un organigramme : segmentation des départements

Pendant la phase où la typologie de chacun de ces postes a été définie, il sera possible de déterminer des catégories de fonctions et des départements qui peuvent fonctionner ensemble ou indépendamment.

  1. Attribuer des tâches et des responsabilités à chaque groupe

Vous avez des interrogations sur la façon de déploiement d’un organigramme de l’entreprise ? Déléguer certaines tâches ou fonctions à chaque ensemble de collaborateurs peut bien vous aider.

  1. Déterminer le champ d’action

il s’agit de la capacité du commandement d’un employé, y compris le nombre de collaborateurs sous sa responsabilité.

  1. Comment faire un organigramme de l’entreprise : procéder de haut en bas

Pour mettre en place cet organigramme, on peut utiliser les analyses de postes qui existent déjà. On commence par la Direction, on descend vers les postes qui lui sont associés, ensuite les managers au niveau de chacun des départements, les managers intermédiaires..etc. D’autre terme, en allant du haut vers le bas.

  1. S’assurer que l’organigramme fournit une vision globale

Quand on définit comment élaborer un organigramme d’entreprise, il est intéressant de vérifier s’il permet d’offrir une vision globale sur cette entreprise (l’ensemble du capital humain qui la constitue).

  1. L’organigramme doit améliorer la capacité de prise de décision

Il est sûr qu’un bon organigramme permet aux responsables de définir les tâches en cours et le développement de nouvelles politiques et projets commerciaux, ça permet de garantir l’équilibre global.

  1. Comment faire un organigramme : une création intuitive

Finalement, parmi les objectifs de l’organigramme l’illustration des relations interpersonnelles dans l’entreprise. Dans ce cadre, son déploiement est un point très intéressant et sa mise en page doit être simple, compréhensible, et utilisable surtout quand on parle d’un organigramme en ligne.

En bref, avoir un organigramme d’entreprise aide beaucoup à gérer les processus quotidiens au niveau du service de gestion des ressources humaines et au pilotage automatique.