Comment motiver ses employés ?

La motivation est un enjeu très important pour les dirigeants ou les managers. Or les méthodologies et les outils de motivation ne sont pas limités à la rémunération matérielle. Découvrez comment mieux impliquer vos collaborateurs dans leur travail…

1. Qu’est-ce que la motivation au travail ?

C’est la propension du collaborateur à réaliser son travail quotidien. Il y on a des raisons qui l’y incitent de façon naturelle, il se comporte volontairement. En complément, le collaborateur motivé pratique des initiatives dans une démarche précoce.

Les 4 étapes de la motivation au travail

1-Boostez le comportement en activant les axes de motivation convenables.
2-Guidez le comportement en dirigeant les activités des employés au niveau de votre management, pour des résultats plus meilleures.
3-Développez le comportement en animant les équipes de façon à encourager l’émulation.
4-Gardez le comportement au fil de temps pour des résultats qui durent.

2. Enjeux de la motivation

Les enjeux imposés par la recréation de l’environnement économique que nous sommes habitués de voir exigent des équipes de plus en plus engagées pour donner une valeur maximale au client. Il s’avère donc stratégique de pouvoir garder ses meilleurs éléments et s’appuyer sur l’adaptabilité des employés. Les enjeux sont là :

  • Savoir garder ses éléments talentueux même indépendamment des conditions salariales en créant une ambiance et des conditions favorables à l’investissement et à l’épanouissement dans les lieux professionnels.
  • Impliquer ses collaborateurs dans leur travail quotidien et leurs activités diverses pour favoriser une rentabilité plus meilleure quelles que soient les conditions. Un pari gagnant-gagnant : une rentabilité évolutive, plus d’épanouissement et de bien-être dans l’entreprise pour les employés.
  • Motiver ne signifie pas toujours augmenter la rémunération, c’est encore et exceptionnellement (dans plusieurs des cas) reconnaître les efforts des salariés.

3 bonnes raisons de motiver vos équipes

  • Déléguer de façon sereine des collaborateurs motivés sont autant d’employés impliqués de manière consciente. Pour le dirigeant, c’est l’occasion de gagner du temps; vous n’avez plus besoin d’établir de longues conversations sur les intérêts collectifs qui doivent diriger le bon déroulement de travail, et l’opportunité de faire déléguer sans aucun problème. Un employé motivé préfère atteindre ses objectifs plutôt que de visiter ses réseaux sociaux pendant le travail, plus besoin de « contrôler » vos salariés.

A noter : dans le cadre de télétravail fréquent, il fallait bien motiver ses collaborateurs est d’autant plus important pour vous garantir que les différentes tâches seront faites convenablement.

  • évoluer en performance : intéressés par la réussite de l’entreprise, les salariés sont également force de proposition. Vous bénéficiez de l’émulation de groupe pour développer votre vision envers les choses, et évoluer de manière rapide en performance.
  • Assurer le bien-être dans l’entreprise…et arrêter le turnover ! La motivation assure un bon climat au travail – et également en télétravail. Vos salariés sont épanouis dans leur travail : un gage d’assiduité pour limiter, voire éviter les absences fréquentes, et un très bon moyen de diminuer le turnover – et plus encore d’attirer les meilleures compétences…

3. Comment améliorer la motivation de vos équipes ?

3.1 Identifiez les facteurs de (dé)motivation

Pour assurer la motivation au travail, il s’agit de satisfaire les besoins de vos collaborateurs. Motiver les employés avec les rémunérations n’est pas suffisant. En effet, la rémunération est un moyen de motivation avéré dont l’utilisation exclusive peut devenir risquée.

Si les besoins de vos employés ne sont pas satisfaits, vous risquez bien de transmettre un message de démotivation. Vouloir maîtriser la masse salariale diminue la marge de manœuvre des responsables sur ce point.

Sauf quelques cas exceptionnels, les augmentations ne sont pas nombreuses et le système de prime plafonné. Quoi faire ici ? Vous pouvez intervenir sur d’autres leviers de motivation comme le climat de travail, les relations entre les employés, les perspectives d’évolution, l’intérêt des postes..etc.

Il existe quelques théories permettant la détermination d’une ébauche des besoins :

La pyramide de Maslow

Elle hiérarchise 4 niveaux de besoins :

-Les besoins physiologiques : avoir un logement, de la nourriture; sont donnés par l’échelle de rémunération. Le salaire et les primes représentent ainsi un levier principal de motivation au travail.

-Le besoin de sécurité : c’est surveillé par le maintien de l’emploi. Recruter en CDI par exemple est un moyen intéressant pour améliorer le niveau de motivation de l’embauché surtout dans une situation de crise… Le travail en freelance, bizarrement, remplit éventuellement cet enjeu.

L’employeur trouve une motivation incontournable chez les freelancers (travailleurs indépendants), également parce que leur sécurité sur le plan professionnel et financier est systématiquement liée à leur rentabilité.

-Le besoin d’appartenance à un groupe : il est favorisé par la cohésion des équipes de travail. Or en télétravail, il est clairement difficile de soutenir ce lien solide… Pour vous en assurer, 2 pistes à explorer : se recourir au présentiel, assurer des outils intuitifs et joyeux de travail collaboratif.

-La nécessité de reconnaissance : elle est traitée par les techniques de management. Féliciter au lieu de réprimander, encourager l’autonomie, faciliter l’évolution en carrière… autant de démarches à mettre en place pour assurer la motivation au travail.

Les autres leviers de motivation

Outre la rémunération, le type de contrat d’embauche, le climat de travail et le système managérial, 2 leviers majeurs peuvent assurer la motivation des salariés : un environnement de travail épanouissant (espaces de repos, décoration agréable, mobilier confortable…) et des tâches à valeur ajoutée importante (au niveau d’une démarche RSE également).

L’employeur va essayer en outre à définir et éviter les causes de démotivation. Exemples : conflits entre employés , charge de travail non étudiée, tâches répétitives sans intérêt…

3.2 Mesurez les résultats et adaptez la stratégie

Vous pouvez mésurer la motivation de vos employés par plusieurs méthodes.

-Les indicateurs-clés chiffrés : vous pouvez calculer le taux de « turn-over » et d’absentéisme. Ils envisagent en quelque sorte le dérangement voire l’insatisfaction des salariés, et vous permettent de mattre en place des mesures qui permettent d’améliorer la motivation au travail.
-La mise en œuvre des enquêtes de satisfaction : sonder les employés représente le moyen le plus sûr d’appréciation de leur niveau de motivation. En échageant librement, vous vous offrez en outre la possibilité de définir de nouvelles directions pour assurer l’augmentation de la motivation des employés au travail.

Laisser un commentaire