le management opérationnel : définition, objectifs et techniques

le management opérationnel : pour garantir la pérennité de l’entreprise, il faut mettre le point sur la vision et la stratégie d’entreprise (plan d’action, coaching, gestion de projet, objectifs outbound et inbound marketing, formation management, précision du cadre temporel, …). Mais leur mise en place l’est tout autant.

Réellement, comment la stratégie d’entreprise s’applique-t-elle quotidiennement ? Comment les objectifs de long terme se répercutent-ils sur les différentes fonctions des employés au quotidien ? Comment évaluer le niveau de compétences de l’opérationnel ? Le management opérationnel répond à toutes ces interrogations.

Comment définir le management opérationnel ?

Le management opérationnel désigne la gestion quotidienne de l’entreprise. C’est l’ensemble des techniques autour de l’organisation des activités de l’entreprise (avec le fait de fixer des objectifs prédéfinis à court et moyen terme).

Management opérationnel et management stratégique

Le management opérationnel est ainsi le complément du management stratégique : quand ce dernier détermine une vision à moyen et long terme, le management opérationnel permet d’assurer la mise en place aidant à atteindre vos objectifs en faisant définir des objectifs réalistes.

Alors, si l’entreprise doit implémenter une nouvelle activité pour des buts stratégiques, cela peut se manifester sur l’échelle opérationnelle par l’acquisition de nouveaux outils ou moyens, de la formation ou par la mise en place d’une nouvelle compétence au sein de l’équipe et avoir un objectif clair.

Inversement au management stratégique, le management opérationnel peut donner des résultats rapides, et les actions exécutées sont réversibles. Ainsi atteindre l’objectif rapidement n’est plus impossible.

Qui est en charge du management opérationnel ?

Au niveau de l’entreprise, c’est le middle management qui s’occupe du management opérationnel. On peut parler du responsable production, du responsable logistique, du responsable ressources humaines..etc.

À cette activité incombe le management de projets et d’équipe, sous la houlette d’un manager stratégique qui a comme rôle de définir clairement les objectifs pour être atteignables.

Quel est le rôle du management opérationnel ?

Par optimiser l’organisation des activités quotidiennes de l’entreprise, le management opérationnel a pour objectif de mettre en place le management stratégique et de développer la performance globale de l’entreprise en recourant à redéfinir les objectifs en cas de besoinpour avoir des objectifs clairs.

Quelles sont les techniques de mise en œuvre du management opérationnel ?

Comment concevoir et organiser le management opérationnel ?

Selon ses objectifs stratégiques, il est indispensable pour l’entreprise de :

-Fixer des objectifs concrêts sur le court et moyen terme (pour atteindre un objectif précis).

-Définir les compétences (hard skills et soft skills) qu’il faut avoir pour atteindre les objectifs fixés et celles qui existent au niveau des équipes.

-Identifier les projets qui s’intègrent dans le management opérationnel : actions, périmètre, affectation des rôles, établir un objectif concrêt (objectif marketing par exemple)..etc.

Mettre en œuvre le management opérationnel

Une fois le projet bien déterminé, le manager opérationnel se charge de :

➙Expliquer le projet aux membres de l’équipe et avoir un objectif clair.

➙Assurer l’accompagnement dans la mise en place par des éléments intermédiaires, des actions qui visent à rendre l’équipe plus dynamique et par la résolution d’éventuels problèmes qui empêchent l’objectif global de l’entreprise d’être atteignable facilement.

➙Mettre en œuvre tous les moyens nécessaires aux équipes pour mener à bien leur travail. Il peut être du matériel spécial, d’outils de partage collectif d’information, un logiciel comme Pawerpoint ou votre site internet, de budgets alloués comme complément… pour atteindre votre objectif concrêt.

Évaluer la réussite du management opérationnel

Le management opérationnel ayant pour objectif de développer la performance globale de l’entreprise, sa pertinence est mesurable à travers des indicateurs spécifiques.

Il est ainsi au manager opérationnel de mettre en œuvre ces KPIs et d’en garantir le reporting pour gérer efficacement l’activité quotidienne de l’entreprise et atteindre ses objectifs (objectifs marketing par exemple).

Pour évaluer la réussite du management opérationnel, il faut mesurer, fixer des objectifs précis à atteindre, une fois sont atteints, il est temps de définir de nouveaux objectifs complémentaires. Si le nouvel objectif est réalisable, il sera bien évidemment facile à atteindre et on pourra passer au suivant…

Quelles compétences sont requises pour un bon management opérationnel ?

le management opérationnel

Le management opérationnel a besoin de disposer d’une posture et d’une vision transverses, avec une excellente conscience de la stratégie globale de l’entreprise et un fort attachement quotidien qui définit l’objectif clairement.

On peut citer quelques qualités qui peuvent caractériser le bon manager opérationnel :

➥Une compréhension large des enjeux du marché autour de l’entreprise pour pouvoir déterminer les objectifs à atteindre.

➥Capable de naviguer entre le stratégique et l’opérationnel pour assurer la cohérence de ces deux volets au niveau de l’entreprise avec des objectifs précis à atteindre.

➥Pragmatique, car il peut – après le fait de définir les objectifs de long terme – les convertir en actions quotidiennes.

➥Possédant un certain leadership, pour gérer l’activité, motiver les équipes et les consolider pour réussir à atteindre les objectifs définis.

➥Rigoureux, autonome et dynamique, pour booster les actions en cas de besoin.

➥Bon communicant sur tous les plans (interpersonnel et oral).

Qu’est-ce qu’un objectif opérationnel ?

Nommé aussi objectif tactique, c’est un objectif à court terme qui aide à atteindre des objectifs à long terme.

Dans la politique d’entreprise, celle-ci analyse son environnement face à ses ambitions via sa vision.

Les objectifs opérationnels représentent l’orientation de ceux à long terme au niveau de chaque département, chaque activité pour contribuer à la réussite globale. Ils sont orientés « action » et doivent s’aligner sur les N-1.

Il s’agit des opérations associées aux processus opérationnels de l’entreprise. Leur objectif est d’en développer l’efficience. C’est-à-dire d’en augmenter la performance avec les moyens disponibles, soit “faire bien”, et même “faire mieux”.

C’est le secteur de responsabilité du management opérationnel géré par les managers intermédiaires.

le management opérationnel

Comment définir un objectif opérationnel ?

Il y a beaucoup de méthodes et procédures qui permettent d’aligner les objectifs opérationnels aux objectifs stratégiques, comme :

❈ Le Tableau prospectif de Kaplan ( Balanced Scorecard ) qui dispose d’une démarche toute entière qui permet de définir un système d’objectifs clairs et précis.

❈ La méthode OKR facilite leur identification, leur indice de performance et leur relation avec les niveaux supérieurs. Elle se base sur une formulation de genre : « Objectif » est mesuré par « Résultat-clé ».

La méthode assure la définition d’un système à plusieurs niveaux concernant les objectifs intermédiaires aidant à l’adaptation avec la structure de l’entreprise.

Point intermédiaire, formuler un objectif spécifique doit se faire en relation avec les principes de la méthode SMART (objectifs SMART). Autrement dit on a l’acronyme suivant :

S c’est à dire Spécifique (ou Simple) : un objectif clair et simple est indispensable pour prévenir toute confusion ou contrainte qui empêche la bonne compréhension. Il est toutefois dédié et calibré pour une fonction bien déterminée. D’où le mot « Spécifique ». Son énoncé utilise un verbe d’action, là encore limpide.

M veut dire Mesurable : comment peut-on atteindre un objectif bien défini qui n’a pas de mesure ? Pour s’assurer de la réussite, une mesure est indispensable. Elle doit aussi rester simple et claire. établir des objectifs mesurables est primordial.

A veut dire Atteignable : pour fixer un objectif qui mobilise, la valeur cible doit être facilement atteignable et partagée. C’est à dire, représenter un accord. L’idéal est de travailler de façon collaborative pour prédéfinir des objectifs collectifs et pas des objectifs personnels. S’ils proviennent du haut, sans concertation, on peut être mencé par l’inefficacité et on risque de ne pas atteindre les objectifs ambitieux ou atteindre des objectifs précis à grande importance.

R veut dire Réaliste : complément de l’item précédent, il est nécessaire de prédéfinir un objectif atteignable. C’est à dire fixer un objectif réaliste, efficace, cohérent et pertinent vis-à-vis des moyens disponibles, de l’activité, du métier..etc.

T pour Temporellement déterminé. Une échéance doit être forcément mise en évidence : date de début, fin, durée..etc. Une référence de temps essentielle pour piloter l’action et faire la motivation des employés qui favorise l’atteinte de votre objectif. En respectant ces règles, on obtient un objectif smart !

à noter : pour avoir une vision globale de la structure du système, il fallait bien construire un arbre d’objectifs précis à atteindre.

Les types d’objectifs opérationnels

étroitement liés à la performance opérationnelle, ils peuvent être classés selon plusieurs types tels que :

➠Financier : concernant la maîtrise ou la réduction de coûts.

➠Commercial : augmentation du nombre de ventes, des gains de marché..etc.

➠Qualitatif : limitation des non-conformités, satisfaction client…

➠Organisationnel : adaptabilité, agilité, efficacité (concerne l’organisation des services supports et ceux de production).

➠Environnemental : réduction de l’émission carbonique…

Exemples d’objectifs opérationnels

à titre d’exemple pour un objectif global comme le fait d’être le compétiteur qui offre les services les plus performants. Il s’explique par plusieurs niveaux :

➪Niveau logistique : pouvoir livrer sous 24h => l’objectif : livraison dans 24h de 80% des commandes pendant un an.

➪Niveau de support client => réponse rapide aux appels des clients => garder un temps de réponse moyen de 48h minimum dans un an.

➪Niveau financier => une dette client maîtrisée à 60 jours sur l’exercice.

➪Niveau marketing digital => dans six mois : atteindre un taux de conversion de 5% (ecommerce) ou encore sauvegarder 500 leads en six mois (inbound).

➪Niveau environnemental : taux d’emballage recyclé > 80% durant l’année.